DU BOUT DE LA RUE AU BOUT DU MONDE

rue

 

Du bout de la rue au bout du monde !!

 

Et oui, l’Aventure est partout : au bout de notre rue, aussitôt sorti de chez soi, en osant la rencontre avec ceux que l’on connait et ceux que l’on  ne connait pas, en écoutant les sons et les bruits inhabituels de nos rues, de nos campagnes ; en observant autant les mouvements originaux des gens croisés que les phénomènes rares ; en sentant la douceur des journées de printemps… qui tarde à venir cette année !

…au bout du monde, sitôt nos chaussures bien lacées, nos vélos enfourchés, nos rames préparées.

Le goût et l’appétit pour ces voyages lents viennent en marchant, s’aiguisent en pédalant, s’affutent en ramant…

A Colmar, deux associations : Les pieds sur terre, Colmar en transition et CADRes organisent chaque année un festival qui est né d’une volonté de partager le goût du voyage lent. A pied, à vélo ou sur l’eau, pour quelques jours ou quelques mois, ce type de voyage nous immerge dans les paysages et favorise les rencontres.

En 2018, ce Festival aura lieu les 21 et 22 avril au Cercle St Joseph, à Colmar

Nous vous encourageons à consulter le site http://www.duboutdelarueauboutdumonde.fr / dont le programme va vous allécher…

Outre la joie de projeter le film de notre tour d’Europe le samedi 21 avril à 14 h, chaque festival, chaque projection sont des moments riches de rencontres, d’échanges et de partage !

…le voyage continue….

 

Cette annonce est également, pour nous, le moment de vous proposer une petite rétrospective de nos deux derniers voyages à vélo :

LA VALLÉE de LA MOSELLE

IMGP0536

En 2017, nous avons choisi de ne pas nous éloigner de l’Alsace ; aussi, depuis notre domicile, nous avons rejoint la source de la Moselle située au sud du massif des Vosges avec l’idée de suivre cette rivière jusqu’à  son affluence avec le Rhin à Koblenz (Coblence)

Après la montée au col de la Schlucht, un peu notre montée fétiche !, nos vélos nous ont permis de basculer sur Gérardmer et Bruyère et nous avons rejoint la piste cyclable  à Chatel sur Moselle.

Le camping de Charmes, petit village qui en manque un peu à notre goût ! nous a accueillis pour la nuit.

Metz, Liverdun sur de toutes petites routes et sur pistes cyclables le long du canal nous a fait découvrir les boucles de la Moselle puis la piste «  Charles le Téméraire » avant d’arriver à Schengen, ville des 3 frontières : française, allemande et luxembourgeoise.

La visite du musée de l’espace européen nous a replongés dans notre périple du tour d’Europe en 2014 et cette incursion au Luxembourg nous a ravis.

La Mosel allemande est rejointe par la Saar (Sarre) à Konz ; nous avons mis le cap vers Trier (Trèves), aussi appelée « deuxième Rome »

Ancienne colonie romaine fondée en l’an 16 av J.C dans laquelle se dressent encore de nombreux monuments tels l’amphithéâtre, le musée archéologique, le pont de pierre romain (le plus ancien d’Allemagne), quelques vestiges des murs d’enceinte ; la Porta Negra, monumentale porte fortifiée, est devenue le symbole de la ville…

Ville natale de Karl Marx, Trier propose de paisibles places ombragées, notamment devant la Liebfraukirche et le Dom, dont nous avons savourées la fraîcheur.

De Trèves à Coblence, la vallée de la Moselle déroule ses méandres entre des versants couverts de vignobles. Les coteaux s’étagent sur une pente très raide (70%) où les vendanges s’effectuent à l’aide de bennes à crémaillère. La région produit en effet des vins blancs secs dont le cépage principal est le riesling. Bien sûr nous avons dégusté dans les caves de Bernkastel-Kues et même ramené une bouteille dans nos sacoches !

La ville de Cochem, ancienne ville douanière entre la France et l’Allemagne en l’an 1000, est surplombée par un imposant château-fort.

Toujours sur piste, ce qui nous permet d’admirer en toute tranquillité  les nombreux châteaux sur les hauteurs, Koblenz et son Deutsches Eck (coin de l’Ordre teutonique), au confluent de la Mosel et du Rhin.

Alors, comme nos jambes nous fourmillent, nous ne résistons pas à « remonter » le long du Rhin romantique, route légendaire intégrée par l’Unesco en 2002, rythmée de châteaux, de forteresses et du fameux rocher Lorelei.

L’Eurovélo 15 nous amène à Bingen où nous prenons le train jusqu’à Strasbourg

Soit 727 kms dont 466 kms sur pistes cyclables en site propre

 

Le Tour de la  BRETAGNE : de Nantes au Mont St Michel le long de l’océan

En 2016, nous partons à la découverte de la Bretagne en 25 étapes.

Un TGV direct (Strasbourg-Nantes) qui embarque les vélos sans les démonter !! et hop, nous enfourchons nos vélos dès l’après-midi pour rejoindre St Brévin.

Traverser le pont de St Nazaire nous impressionne ; heureusement, c’est  un dimanche matin et la circulation est peu importante ; et quelle vue de la-haut, notamment sur les chantiers navals !

Nous découvrons l’étendue grandiose des marais salants de Guérande au soleil couchant puis les premiers sites de mégalithes de Locmariaquer et la presqu’île de Quiberon

IMGP0515

 

Après une traversée en bateau bus de Saint Louis à Lorient, Carnac puis halte dans le petit village de Pont-Aven, petite bourgade, connue pour son regroupement d’artistes à la fin du 19ème siècle  , Ecole de Pont-Aven    https://fr.wikipedia.org/wiki/École_de_Pont-Aven

Pour nous, ce sera plutôt kouignamann et bolée de cidre…

« Ceux qui habitent plus haut font des rêves plus beaux » Xavier Graal

Musée du sauvetage au phare Eckmühl où nous mesurons le courage des marins sauveteurs qui, au péril de leur vie, sont partis et partent encore à la recherche de naufragés.

Le vent nous pousse vers l’extrémité Est par la pointe du Van, la plage des Trépassés où de nombreux nageurs imprudents laissent leur vie du fait de courants marins contraires. Nous arrivons à pointe du Raz  par la route du « vent solaire » Sommes-nous sur la route de la ville d’Ys, ville légendaire de Bretagne qui aurait été engloutie par les flots ? Nous ne sommes pas loin de le penser tant les éléments sont ici déchainés.

Locronan, charmante petite ville médiévale, nous accueille sous le fameux crachin breton-toutes les saisons en une seule journée en Bretagne !!

Les criques se succèdent, les pointes de terre scindent les eaux furieuses, et ce sont les ruines du manoir de St Paul ROUX le Magnifique  http://www.camaret-sur-mer.com/les-ruines-du-chateau-de-saint-p  qui se dressent à l’assaut du vent. Poète, précurseur du mouvement surréaliste surplombant la plage de Pen-Hat, à Camaret.

A Camaret, un pub nous permet de visionner le match France-Islande (5-2) dans une ambiance animée ; et c’est l’embarquement vers l’île d’Ouessant, paradis des vélos et des lapins…Nous restons 2 jours à sillonner cette île, conquis par ses paysages, son atmosphère particulière, ses phares et balises !

De retour sur le continent, les Abers se succèdent et nous atteignons la petite station balnéaire de Roscoff, ancien havre de corsaires et de contrebandiers ; ici, a été installé le 1er centre marin par le Dr BAGOT, précurseur de la thalassothérapie en 1899. De nombreux établissements de postcure, de réadaptation motrice, un hôpital héliomarin ; c’est aussi, le port de départ pour les Iles Britanniques et l’Espagne.

A partir de Roscoff, un paysage si particulier (empilement parfois gigantesque de rochers dans les terres abritant nombre grottes et cavernes, le bruit sourd des flots se cassant sur les écueils, le vent violent partout présent) plante le décor à des histoires oscillant entre réalités et légendes.

Les histoires de naufragés, de pilleurs d’épaves, de brigands, de korrigans….

Perros-Guirrec, la côte de granit rose, la vallée des Trestraou

A Ploubazlanec (ville jumelée avec Bischoffsheim), les habitués du petit camping local nous emmènent au café du village qui ouvre pour nous permettre de vivre la demi-finale de l’Euro 2016 (France : 2 -Allemagne : 0)

Progressivement, le paysage va s’adoucir et Pléneuf, petite ville touristique nous permettra de découvrir le kayak des mers avant une soirée Fest-noz en nocturne sur la place du village.

Le phénomène des marées est ici impressionnant, modifiant totalement les paysages, rythmant les activités de pêche et de loisirs ; en Bretagne, nous nous sentons reliés aux éléments naturels vivants

Le Cap Fréhel, le fort de La Latte https://fr.wikipedia.org/wiki/Fort_la_Latte  (four servant à chauffer les boulets permettant de « tirer à boulets rouges »), servant de décor à de nombreux films insérer le lien

A la pointe de cette Roche Goyon, la mer a une amplitude de 14 mètres !!

Corseul, capitale de la Bretagne à l’époque romaine, a conservé un site archéologique important : vestiges de maisons du 1er siècle sur voie romaine, temple de mars celto-romain….puis Dol dont la cathédrale St Samson possède un puits double, unique au monde !

Cancale et ses huitres, Dinan et ses maisons à colombages, le Mont St Michel et ses moutons prés salés, St Malo , ses remparts et ses fameux corsaires (Surcouf et Dugay Trouin) …

Retour à Nantes, ville résolument accessible et adaptée à la mobilité-vélo, et nous visitons le centre-ville et le château des ducs de Bretagne avant de reprendre le train de retour vers Strasbourg.

Soit 1336 kms à vélo en 23 jours

 

Laisser un commentaire


*

Anti-spam : résolvez ce puzzle


par Alsétic 2013, sites Internet verts pour les acteurs du développement durable | Site écologique, neutre en carbone